Douleurs genou : guérir votre genou !

Douleur genou

Douleur genou: c'est facile, on vous explique

Bienvenue, détendez-vous, on vous explique tout sur les douleurs aux genoux. Il n'a jamais été aussi facile de découvrir les traitements de genou, les lésions, les exercices et l'arthrose du genou. Décidez-vous et choisissez le traitement qui vous convient avec tous les exercices pour soulager la douleur de genou. Découvrez tout sur les genoux et l'arthrose. Ce site est destiné aux particuliers, sportifs, coureurs et professionnels de la santé.

Traitement genou

Tout sur les traitements du genou. Comment vaincre la douleur vite.
savoir plus >> traitement genoux

Tendinite genou

Tendinite genou. Lésion ligaments, ménisques. Soins genou du sportif.
savoir plus >> tendinite genou

Arthrose genou

Arthrose genou : symptômes, causes, traitement de l'arthrose
savoir plus >> arthrose genou

Douleur genou explications


    Pourquoi ce produit la douleur au genou ?


  • Le genou est une articulation (union entre 2 os) complexe qui supporte le poids et qui donne à votre corps flexibilité, appui et une large gamme de mouvement. Le genou peut être douloureux à cause de traumatismes, arthrose, stress et usure de tous les jours. La goutte et les infections peuvent également causer des douleurs dans le genou.

    La douleur au genou est une affection fréquente. Selon le type et la gravité des lésions dans les genoux, la douleur peut être moindre ou peut causer un inconfort sévère ou être handicapant. Il existe plusieurs causes communes qui provoquent la douleur au genou. Pour cela il est important d'avoir un diagnostic fiable de la cause pour pouvoir administrer le traitement antidouleur approprié.

    De nombreux cas de douleur au genou légère peuvent être guéri avec de l'aspirine et du repos. Physiothérapie et genouillère peuvent aussi aider à soulager la douleur au genou. Toutefois, dans certains cas, le genou peut nécessiter une intervention chirurgicale.

    Genou douloureux : les principales causes de douleurs au genou


    Les causes les plus fréquentes de douleurs au genou sont :
    • Lésions du genou (contusion, traumatisme)
    • Douleur au genou antérieur
    • Arthrose
    • Bursite
    • Déchirure du ménisque
    • Déchirure du ligament
    • Tendinite du quadriceps et rotulien
    • Lupus et autres maladies du tissu conjonctif
    • Luxation patellaire
    • Kyste de Baker

    Un genou douloureux dans différentes zones et intensité, est le résultat de :
    • Surcharge
    • Manque de forme physique au cours d'une activité
    • Ne pas réaliser d'exercices d'échauffement ou de refroidissement
    • Ne pas réaliser assez d'étirements

    Soulager la douleur au genou


    Les recommandations indiquées pour une personne qui souffre d'un genou douloureux, sont principalement :
    • Se reposer et éviter les activités qui aggravent la douleur.
    • Appliquer de la glace, tout d'abord toutes les heures pendant 15 minutes, puis au moins 4 fois par jour.
    • Maintenir le genou élevé afin de réduire l'augmentation de volume, causé possiblement par un oedème.
    • Utiliser un bandage ou une genouillère élastique, afin de réduire l'inflammation et fournir un appui.
    • Prendre des antidouleurs et/ou des anti-inflammatoires (ibuprophène, naxoprène).
    • Dormir avec les genoux appuyés sur un oreiller, ou bien, le placer entre eux.



    Traitement genou : que faire en cas de douleur de genou ?


    En présence d'une douleur de genou légère à modérée, il faut utiliser des traitements conservateurs comme le repos, bandage, cryothérapie (glace) et médicaments anti-inflammatoires (ibuprofène, aspirine). Si la douleur est aiguë sévère, il faut réaliser une ponction articulaire d'évacuation, des mesures anti-inflammatoires et de décharge de l'extrémité, puis placer une attelle de plâtre.
    Comme mesure générale, le traitement est basé sur le repos articulaire, ce qui permettra un meilleur contrôle du processus inflammatoire et de la douleur associée. Toutefois, pour un traitement plus efficace, le repos de l'articulation doit être accompagné d'activité physique régulière, basé sur la réalisation d'exercices de facile apprentissage et application. Ces exercices servent à conserver les articulations flexibles, parvenant ainsi à éviter la rigidité et les limitations de l'articulation. Et d'autre part, cela permet de travailler les muscles du genou, assurant la stabilité, en facilitant le mouvement et en contribuant au contrôle de la douleur.

    Symptômes du douleur au genou


    Les signes d'alerte sont des douleurs ou inconfort lors de la marche ou flexion des genoux, bruit ou son audible en montant ou descendant les escaliers, inflammation, chaleur ou courant ; ainsi que gêne lorsqu'on s'arrête si on a été beaucoup le temps assis. Si cela se produit, c'est un signal que quelque chose ne va pas dans le ménisque.

    Lésions de genou Symptômes de douleur au genou
    Bursite Douleur lors de l'exécution d'exercices physique, qui termine au repos. Chaleur, gonflement.
    Tendinite Douleur dans l'avant du genou qui empire en montant ou descendant des escaliers. Gonflement.
    Lésion ligaments collatéraux Douleur intense et incapacité fonctionnelle. Mouvement anormal du genou.
    Rupture ligaments croisés Douleur intense et incapacité fonctionnelle. Mouvement anormal du genou.
    Inflammation de Hoffa Inflammation des deux côtés du tendon rotulien. Parfois après un traumatisme sportif ou post-menstruel.
    Luxation de la rotule Douleur très intense lors de la lésion, qui se calme par la suite, et qui s'accentue avec n'importe quel tentative de mobiliser le membre disloqué. Déformation : le membre disloqué perd son relief et sa situation normale, en se déplacement et étant situé sur un autre endroit.
    Arthrose Douleur. Rigidité matinale.
    Déchirement du cartilage Douleur à l'intérieur ou extérieur de l'articulation du genou. Crépitations, blocage, gonflement intermittent.
    Goutte maladie Douleur initiale soudaine, intense, oppressive. Articulation chaude, rouge.


    Quand visiter un médecin pour une douleur au genou ?


    Ignorer une douleur au genou et croire qu'elle s'en ira par soi même est une des grandes erreurs des patients selon les traumatologues. Attendre que la douleur passe augmente les possibilités de l'arthrose sévère, et les risques de remplacement total du genou, avec les douleurs associées et les frais économiques élevés que cela implique. « La douleur au genou peut toucher les enfants, adultes et personnes âgées. Toute personne est susceptible d'en souffrir, pour cela il est essentiel de connaître les symptômes et les traiter immédiatement ».
    Douleur genou : Genoux douloureux

    Appelez votre médecin si vous :
    • Ne pouvez pas supporter du poids sur le genou
    • Vous constatez un gonflement du genou
    • Ne parvenez pas à étendre ou fléchir le genou
    • Vous voyez une déformation évidente dans la jambe ou le genou
    • Vous avez de la fièvre, ainsi que des rougeurs, douleur et gonflement du genou
    • Vous ne tenez pas debout car votre genou semble « lâché »

    Personnes susceptibles de souffrir de douleur au genou


    • Douleur plus fréquentes chez les hommes. Proportion 3,5 : 1
    • Tranche d'âge habituelle de diagnostic du mal au genou : 21 à 30 ans.
    • Professions habituelles avec cette pathologie : sportifs, spécialistes en maintenance, opérateurs et ouvriers.
    • Plus de 69,8 % des personnes affectées ont présenté un genou douloureux de type traumatique.
    • La lésion la plus fréquente est celle du ménisque. En deuxième position, les os.
    • Près de 60 % de la population n'a pas besoin de chirurgie ni réhabilitation.

    Localisation de la douleur aux genoux


    L'emplacement de la douleur au genou peut aider à identifier les causes. La douleur sur le devant du genou peut être due à une bursite, arthrose ou ramollissement du cartilage rotulien, comme dans le cas de la chondromalacie rotulienne. La douleur au genou latérale est souvent associée à des lésions aux ligaments collatéraux, arthrite ou déchirure du ménisque. La douleur dans la partie postérieure du genou peut être causée par l'arthrite ou kystes, connus comme les kystes de Baker, qui sont une accumulation de liquide articulaire (liquide synovial) qui se forme derrière le genou. La douleur au genou généralisée peut être due à l'arthrite, bursite, rupture des ligaments, arthrose de l'articulation ou infection. Autre problème fréquent du genou est l'instabilité ou dislocation, qui est généralement associée à des blessures ou des problèmes avec les ménisques, les ligaments collatéraux ou avec le mouvement naturel de la rotule.

    Douleur genou : causes de douleur aux genoux
    Photo de l'anatomie du genou

    Comment éviter les douleurs du genou ?


    Pour prévenir la douleur au genou, il est recommandé des actions basées sur :
    • Augmenter le niveau d'activité lentement au fil du temps.
    • Faire des exercices d'échauffement avant de démarrer une activité sportive, puis faire des étirements.
    • Remplacer fréquemment les chaussures sportives.

    Quels sont les médicaments de la douleur ?


    Pour les douleurs nociceptives, il est recommandé d'utiliser des antalgiques périphériques (paracétamol, aspirine, AINS), des opioïdes faibles et forts, des anesthésiques locaux (lidocaïne, crème anesthésiante) et le Meopa. Pour les douleurs neuropathiques, on prescrit certains antidépresseurs et antiépileptiques.

    Remèdes contre la douleur au genou


    En cas de douleur au genou tolérable (gonflement léger, marche presque normale), il est recommandé de suivre les remèdes suivants pour guérir le mal au genou :

    Médicaments anti-inflammatoires : ibuprofène, paracétamol, aspirine et naproxène sont les médicaments utilisés pour soulager la douleur et réduire l'inflammation.

    Crèmes : certaines personnes trouvent un soulagement en frottant leurs genoux avec des crèmes qui contiennent des ingrédients tels que la lidocaïne, un agent anesthésique ; ou la capsaïcine.

    Glace : la glace réduit la douleur et l'inflammation. Idéal pour des lésions récentes (ne fonctionne pas dans les lésions chroniques). Un sac de petits pois congelés fonctionne très bien parce qu'il couvre tout le genou. Vous pouvez également utiliser un sac de glace enveloppé dans une serviette mince pour protéger votre peau. Bien que la thérapie avec de la glace est sûre et efficace, n'utilisez pas de glace pendant plus de 20 minutes en continue pour évité d'endommager votre peau et les nerfs. Placez un sac de glace sur la zone touchée pendant 15 à 20 minutes toutes les 4 à 6 heures pendant environ 3 à 5 jours.

    Repos : laisser de côté vos activités normales réduit les tensions répétitives sur le genou, permet de se récupérer de lésions et aide à prévenir les blessures. Un ou deux jours de repos peuvent suffire pour une douleur légère. Pour des douleurs plus aiguës il faudra probablement un temps de récupération plus long.

    Compression : cela permet d'éviter l'accumulation de liquide dans les tissus endommagés et maintient la stabilité et l'alignement du genou. Utilisez un bandage de compression qui soit léger, transpirant et auto-adhésif. Il doit être assez serré pour soutenir le genou sans gêner la circulation.

    Elévation: parce que la gravité draine les liquides qui s'accumulent après une lésion, en soulevant le genou ça peut aider à réduire l'inflammation. Essayez d'appuyer la jambe douloureuse sur des oreillers ou assis dans un fauteuil inclinable.

    Protection : une genouillère rigide ou flexible pour donner une plus grande stabilité à l'articulation et limiter l'amplitude du mouvement.
    Remèdes pour la douleur au genou

    Diagnostiquer la douleur au genou


    Les examens effectués pour diagnostiquer l'origine de la douleur au genou, son principalement d'imagerie : radiographie du genou antéro-postérieure, latérale, comparatif entre les deux en charge et flexion à 30°, et axiale de la rotule. S'il y a suspicion de rupture de ligament ou ménisque, il est réalisé une résonance magnétique du genou.
    En cas d'existence d'épanchement articulaire d'installation rapide, intense et limitative, il est effectué une arthrocentèse. Selon le résultat donné par l'étude des liquides synovial, le diagnostic sera effectué.
    Autres tests de laboratoire qui peuvent être nécessaires :
    • Recompte et formule sanguine, VSG et PCR
    • Uricémie
    • Calcémie, fosfatémie, phosphatase alcalines leucocitiques

    Faux mythes sur la douleur au genou


    Affirmer que c'est la faute au calcium la cause du douleur au genou est un mythe que vous devez bannir. Il existe aussi des croyances que le genou fait mal à cause d'un épanchement de liquide ce qui provoque que le genou se sèche. L'utilisation de glucosamine, cartilage de requin ou infiltration permet de diminuer uniquement les douleurs mais ne guérissent pas la lésion du ménisque.

    Physiothérapie pour le genou


    Le physiothérapeute doit tenir compte de certaines données fondamentales pour un meilleur diagnostic du genou douloureux :
    • Âge et sexe (la lésion du ménisque est plus répandue chez les jeunes)
    • Douleur (temps, début brusque/insidieux, uni/bilatéral, emplacement, facteurs déclencheurs)
    • Mécanisme : traumatisme direct/indirect, position rotulienne et extrémité au moment de la lésion.
    • Signes accompagnements
    • Type de douleur (mécanique ou inflammatoire)

    Le physiothérapeute procède à un examen physique du genou :

    Inspection : identifier debout : patient qui boite et analyse de l'axe (varum, varus, recurvatum). Identification d'une atrophie, inflammation, déformations et observer l'aspect de la peau.
    Palpation : identifier les points douloureux à la pression, tuméfaction, chaleur locale et température.
    Mobilité : observer la limitation en extension (normale 0°) et flexion (normale > 135º).

    Lésions de genou principales : arthrose, tendinite, ligaments, ménisques


    Arthrose du genou
    L'arthrose est un processus inflammatoire et, ou dégénératif qui touche généralement l'ensemble du genou.
    Personne prédisposée à l'arthrose : Antécédent familiale, obésité, antécédents de méniscotomie et fracture.
    Traitement : Le traitement de l'arthrose comprend des exercices de renforcement musculaire. Faire attention à la posture, les chaussures et les pieds. Faire un régime minceur en cas d'obésité. Physiothérapie. Gel ou pommade antalgique. En phase aiguë ou inflammatoire, infiltration avec des corticostéroïdes.

    Ligaments du genou
    Les ligaments sont de fortes bandes de tissus qui relient un os avec l'autre. Le ligament croisé antérieur (LCA), est un des deux ligaments qui se croisent au centre du genou, en reliant le fémur avec le tibia et aide à stabiliser l'articulation du genou. La plupart des lésions ligamentaires surviennent lors d'une activité sportive. Le ligament peut être rompu lorsqu'on s'arrête brusquement pour changer de direction, lorsqu'on pivote avec le pied fermement appuyé au sol, ou lorsqu'on étend trop le genou. Un atterrissage non instable lors d'un saut peut également blesser le ligament, comme dans une chute de ski alpin. Un accident de voiture ou football peut aussi causer une lésion du ligament croisé. Cependant, la plupart des lésions ligamentaires se produisent sans un tel contact. Traitement : Repos, glace, compression et élévation. L'application rapide de froid sur la lésion permet de réduire l'inflammation et la douleur. Certains patients placent un bandage pour immobiliser l'articulation, réduire la douleur et accélérer la guérison. La chirurgie arthroscopique peut être nécessaire pour guérir les lésions ligamentaires graves.

    Tendinite du genou
    La tendinite est une inflammation du genou. C'est une irritation ou inflammation d'un tendon du genou, la structure fibreuse qui relie le muscle à l'os. Dans de nombreux cas, c'est aussi associé à une tendinite rotulienne (dégénérescence du tendon). La cause la plus fréquente de tendinite est le résultat d'une lésion, surcharge ou l'âge car le tendon perd élasticité. La tendinite peut aussi apparaître chez les personnes atteintes de maladies comme l'arthrite ou le diabète.
    Prévention de tendinite : En prévention il est recommandé d'éviter les mouvements répétitifs et la surcharge des jambes, maintenir des muscles forts et flexibles, et faire des exercices d'échauffement à un rythme détendue avant de s'engager dans une activité intense.

    Ménisques
    Les ménisques sont deux cartilages qui amortissent et évitent le frottement direct des os du genou. Ces derniers, en général, se lésionnent par un excès de sport (trop d'effort du genou), par dégénérescence ou surmenage (personnes âgées et principalement lorsqu'il y a surcharge pondérale) ou traumatisme (choc).
    Tous ces facteurs font que le cartilage d'amortissement (ménisque) s'use, et donc douleur et mal aux genoux.
    Traitement : Pour traiter cela il faut utiliser la nouvelle chirurgie arthroscopique avec radiofréquence, qui à différence de se qui se passait avant ne nécessite pas une anesthésie générale, hospitalisation ou faire une incision ouverte puisque c'est mini-invasive (se réalise à travers de deux petites incisions dans le genou) et le même jour le patient rentre à la maison. L'objectif n'est donc plus de retirer le ménisque mais de le remodeler.

    Lésions du genou : gestes qui provoquent des lésions avec douleur au genou


    Un mauvais mouvement du genou peut provoquer des lésions potentielles avec une douleur au genou :
    • Choc frontal => Lésion de ligament croisé postérieur.
    • Chute avec genoux en légère flexion => Lésion de ligament rotulien. Tendon quadriceps.
    • Chute sur le genou en flexion et le pie en flexion plantaire => Lésion de ligament croisé postérieur.
    • Hyperextension brusque du genou => Lésion de ligament croisé antérieur.
    • Hyperflexion brusque du genou => Lésion de ligament croisé postérieur, ligament croisé antérieur.
    • genou en hyperflexion ou hyperextension maintenue => Lésion su ménisque
    • Traumatisme antérieure du genou => Lésion prépatelaire.
    • Genou en semiflexion, valgo forcé et rotation tiblial externe => Lésion du ménisque interne, ligaments.
    • Genou en légère flexion, varum forcé et rotation tibiale interne => Lésion du ménisque externe, ligaments.
    • Genou en extension et valgo forcé => Lésion de ligament latéral interne, LCA, LCP.
    • Genou en extension et varum forcé => Lésion de ligament latéral externe, LCA, LCP.
    Douleur au genou : Lésions

    Lésions de genou : Que faire en cas de blessure au genou ?


    • Éviter de s'appuyer sur l'articulation dans les 48 premières heures de la lésion.
    • Appliquer de la glace (locale) pendant 20 minutes toutes les 8 heures.
    • Mobiliser activement le genou à la tolérance, avec élévation à 30 degrés du membre affecté.
    • Mouvements de flexion-extension 10 répétitions.
    • Appliquer au début un bandage élastique non compressif.

    Facteurs de risque de douleur au genou


    Obésité. L'excès de poids augmente le stress dans l'articulation du genou. Augmente le risque d'arthrose accéléré (dégénérescence de l'articulation).
    Excès d'utilisation. Peut causer de la fatigue musculaire et stress de charge excessif sur l'articulation. Cela crée une réaction inflammatoire (augmentation du débit sanguin et réponse cellulaire) qui endommage les tissus.
    Instabilité. Les muscles rigides ou faibles offrent moins d'appui à l'articulation.
    Problèmes mécaniques. Les anomalies structurelles, telles que d'avoir une jambe plus courte que l'autre, alignement anormal des os ou pieds plats peuvent augmenter le risque de problèmes de genou.
    Activités sportives et Lésions antérieures et âge.

    Exercices de rééducation du genou


    Bougez ! Pour la rééducation du genou, il est essentiel de commencer par des exercices qui tonifient les muscles qui l'entoure et soutiennent. Évitez les sports sans la préparation adéquate : les exercices très bénéfiques se réalisent dans une piscine, puisqu'ils permettent une mobilité articulaire avec diminution de charges. Pas tous les exercices ne sont adaptés aux conditions physiques et structurelles d'une personne.

    1.- Effectuer flexion et extension répétée du genou en réadaptation
    2.- Se déplacer en quadrupède
    3.- Marcher en avant et en arrière
    4.- Avec une bande élastique effectuer une flexion et extension contre résistance légère
    5.- Faire du vélo fixe, sans charge
    6.- Contre un mur, effectuer une flexion et extension des jambes

      Conseils pour réaliser les exercices de genou correctement :

    1. Utiliser des chaussures conçues pour la danse aérobie.
    2. Faire les exercices sur des supports qui peuvent amortir le choc.
    3. Équilibrer la force musculaire des muscles agonistes et antagonistes des membres inférieurs.
    4. Continuer à progresser et augmenter la charge progressivement.

    Genou du coureur ou genou du sauteur


    La douleur au genou est l'une des lésions les plus caractéristiques des coureurs et runners. Elle est si fréquente que cette lésion s'appelle « genou du coureur « (et la tendinite rotulienne s'appelle « genou du sauteur »). Le mal au genou consiste en une douleur dans la zone latérale du genou, qui apparaît habituellement en courant.
    Douleur au genou coureurs

    Origine de la lésion : La friction entre le bord postérieur de la bande ilio-tibiale et le bord de l'épicondyle fémorale externe du fémur sont la cause de ce syndrome. La friction est maximale autour des 30° de flexion du genou, c'est pourquoi il dérange le plus lorsque le rythme de course est lent et le genou est plus de temps dans cet intervalle de mouvement.

    Diagnostic : La douleur dans la partie externe du genou apparaît après un ou deux jours de léger inconfort qui s'intensifient en courant, de sorte qu'après 10-20 minutes de course, le coureur est contraint d'arrêter. Au repos ça ne fait généralement pas mal au genou, mais la prochaine fois que le sportif sort courir la douleur réapparaît dans un intervalle de temps plus ou moins identique et la douleur devient plus intense.

    Traitement : Tout d'abord, il est absolument nécessaire d'arrêter de courir. Les mesures anti-inflammatoire (glace, anti-inflammatoires, corticoïdes et physiothérapie) échoueront si la course à pie n'est pas interrompue ou le vélo pour le cyclisme. Uniquement est autorisé la natation sans coup de pied.

    Quand puis-je refaire du sport ?


    Dans le cas d'une douleur au genou légère, il est préférable d'attendre jusqu'à ce que l'inflammation disparaisse, généralement après 1 ou 2 semaines. Il est recommandé de recommencer à courir vite sur de petites distances car cela provoque moins de douleur que courir à un rythme faible. Il faut éviter courir en descente dans les premières semaines de réincorporation aux entraînements. La plupart des coureurs bien diagnostiqués et traités se récupèrent au bout d'environ 6 semaines.

    Arthroscopie : Quand faut-il opérer le genou ?


    Pas tous les patients atteints de douleur au genou ne doivent être opérés. Un diagnostic précoce permet de guérir une douleur au genou en suivant un traitement à base de médicaments et de thérapie physique. En outre, malgré un problème de ménisque antérieur, nul n'est à l'abri qu'il ne se reproduise pas à nouveau, l'idéal est de ne pas forcer le genou.

    Avant de réaliser un traitement, le patient doit suivre une révision clinique ou un examen médical, et en cas de doute, faire une résonance magnétique pour confirmer le diagnostic. Cela permet de voir avec précision la structure interne du genou et le ménisque (cet examen ne fait pas mal). A partir des résultats, le médecin sera à même de prescrire le traitement adéquat : médicaments, chirurgie arthrocopique ou remplacement du genou avec une prothèse pour les cas les plus avancés.

    Les 5 étapes de l'arthroscopie du genou :
    1. La chirurgie arthroscopique se réalise en seulement 20 ou 30 minutes, puis le patient est bandé. Il sort du centre médical en marchant car il ne nécessite pas de chaise roulante, ni plâtre.
    2. Pendant l'arthroscopie, une petite caméra permet de visualiser le ménisque à travers les moniteurs. La caméra est introduite avec une sonde de radiofréquence, dont les ondes de chaleur remodèlent le ménisque.
    3. Après l'opération, le patient doit se reposer pendant deux jours. La récupération est rapide.
    4. Le patient n'a pas d'incision ouverte, ce qui évite les hémorragies postopératoire, ainsi que les douleurs, les risques d'infections et la prise d'antibiotiques.
    5. Au troisième jour de l'opération le patient doit retourner au centre médical pour réaliser des thérapies physiques qui permettent de récupérer les mouvements normaux et habituels du genou.